Les clés pour une isolation de combles réussie

Non classéPas de commentaire

Vous êtes ici :Les clés pour une isolation de combles réussie

L’isolation des combles est une priorité, que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation. En effet, une toiture représente 30% des déperditions d’un logement non isolé. Pour vivre au mieux votre comble, vous devez donc soigner l’isolation thermique de ses parois. Voici comment vous pourrez vivre votre comble avec confort.

Réaliser un investissement considérable avec l’isolation des combles.

S’il est une surface d’une maison qui représente potentiellement le plus de déperditions thermiques, c’est bien le comble. Isoler des combles est donc un investissement indispensable pour votre confort. L’isolation des combles est nécessaire aussi bien en été qu’en hiver. Pendant la saison hivernale, elle permet de limiter les fuites de chaleur, pendant la saison estivale elle limite l’échauffement de l’air intérieur de l’habitat. Ainsi, cette solution thermique est le moyen le plus rapide pour gagner en économie d’énergie et en confort, et ce, qu’il s’agisse de combles aménagés ou de combles perdus.

Isolation des combles : Quid de l’espace habitable?

Comment parviendra-t-on à ne pas trop rogner l’espace habitable lors de l’aménagement de combles ? C’est la question principale que l’on se pose lorsqu’on souhaite réaliser l’isolation des combles. Pour ce faire, choisissez des isolants avec une performance certifiée et des caractéristiques techniques validées pour ce type d’application. Vous pouvez solliciter l’intervention de professionnels en isolation thermique pour trouver des solutions d’isolation permettant de ne pas trop rogner l’espace habitable. Certaines entreprises pourront même vous proposer une isolation à 1 euro suivant des conditions spécifiques.

Objectif : performance d’isolation.

Dès le départ, optez pour des matériaux performants pour obtenir une performance énergétique et rentabiliser votre investissement plus rapidement. En toiture dans le neuf, visez une résistance thermique minimum de R=8m².K/W (pour une construction conforme à la RT 2012). En rénovation, la résistance thermique minimum est de 6m².K/W en combles aménagés et de 7m².K/W en combles perdus. Si cela est possible, placez une résistance thermique supérieure. Grâce à une bonne performance d’isolation, vous pourrez efficacement limiter les besoins en énergie de chauffage ou de refroidissement du logement, et donc économiser sur votre facture d’énergie. L’étanchéité à l’air de la toiture est indispensable afin de garantir cette bonne performance.

Isolation des combles et surchauffes estivales.

Pour votre confort d’été, aussi bien en combles aménagés qu’en combles perdus, il est important de choisir une isolation à fortes résistances thermiques. Etant donné que la toiture soit la surface la plus exposée au rayonnement solaire, il est indispensable de limiter le plus possible la pénétration de la chaleur dans le bâti en réalisant une isolation des combles. En construction neuve, choisissez une résistance thermique minimale de R=8m².K/W ; et en rénovation, optez pour une résistance thermique d’au minimum 6 ou 7m².K/W.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut